Innovation du développement durable: évitez le naufrage !

L’un des avantages de sillonner entre les grandes entreprises, les administrations, chambres consulaires, PME et grandes écoles réside dans le poste d’observateur privilégié inhérent à la position du « consultant ». Comparable un navigateur qui arpente les mers et les océans, ce rôle procure une position de recul permettant l’analyse et la critique du milieu tout en obligeant à se confronter aux éléments et condition particulières pour avancer. Après quelques milles parcourues entre tempêtes et accalmies temporaires dans cet « écosystème DD » français, le constat est tout aussi terne que les 5 gyres de plastiques qui couvrent la planète eau. Le développement durable en France est malade pourtant il en sortira plus performant. navi2

Pas de french bashing ! Mais…

Nous n’allons pas cracher dans la soupe et encore moins tirer à boulets rouges sur les avancées et résultats obtenus sur cette dernière décennie en France. La prise de conscience de enjeux environnementaux est bien ancrée et continue de progresser tant dans les entreprises que dans les foyers. Les villes et administrations territoriales se préoccupent de plus plus en plus des leurs engagements signés et responsabilités globales, bien que parfois la charte d’Aaloborg semble un lointain souvenir. Meux, l’économie circulaire à fait son entrée à l’assemblée nationale et est inscrite un grande lettres dans la loi sur transition énergétique. Alors pourquoi ne se satisfaire d’un léger mais salutaire Cocorico pour une fois plutôt que de se flageller par habitude. Essayons, au pire ça fait du bien.
Non, le problème est bien plus grave malheureusement. Le péril qui guette cet « écosystème DD » concerne l’asphyxie par appauvrissement du milieu, comme tout écosystème privé de biodiversité.

Responsable mais pas coupable

Cette phrase assénée après des actes odieux en santé publique puis en destruction de l’environnement devrait finir sa carrière d’utilité dans un musée pour publicité du 20e siècle, pourtant elle a toujours droit de citer.
Tout d’abord laissons coté les grands efforts de greenwashing déployés ici et là par des grandes entreprises, des collectivités locales ou des entrepreneurs peu convaincants. Ces pratiques mériteraient une édition spéciale du Quid mais elles ne sont pas la cause de l’appauvrissement de « l’écosystème DD »; bien au contraire elles en sont la conséquence. En effet, l’appauvrissement de la capacité d’innovation d’un écosystème n’incite pas à tendre vers des usages différents pour les acteurs de cet écosystème. Pourquoi changer de pratiques si elles ne procurent aucun avantage et n’engendre que des complications?
C’est donc un fait, l’écosystème du développement durable s’appauvrit en France. Deux causes majeures favorisent cette asphyxie:
– La prédominance offerte par les réglementations aux très grandes entreprises renforcée par leurs capacité marketing en matière de responsabilité sociétale.
-Le fonctionnement en vase (très) clos des organismes et entités qui pensent le développement durable et la RSE.

Chacun entretenant à sa manière ces gyres de la conception du développement durable. Un mécanisme confortable et sécurisant qui ne profite que trop peu à l’avancée des démarches vers l’innovation en développement durable. Évidemment, comme elle est base commune de tout et ressource vitale c’est la biosphère qui pâtit le plus de cet immobilisme. Pourtant il apparaissait qu’un jour on ait dit en France: « on a pas de pétrole mais on a des idées ». Cela devait être au 20e siècle …

Un souffle nouveau ou une grande marée se propage

La vie trouve toujours son chemin, n’en déplaise à ceux qui se sentirons affublés d’appartenance au Jurassic park.
Comme dans tout écosystème en péril d’asphyxie les solutions se développe d’abord à la marge, l’innovation germe hors des sentiers battus. Rien de surprenant et de nouveau jusqu’ici, sauf que ce qui ressemble à une légère et séduisante émulation pour certains « bien établis » du vase clos est en réalité une quantité considérable d’initiatives, d’actions, de propositions venues d’un nombre à croissance exponentiel de personnes et d’organisations. Toutes ces gouttes d’eau dans l’océan économique actuel convergent dans la même direction et forment aujourd’hui une marée qu’aucun grand groupe industriel ou collectivité territoriale ne peut ignorer aux risque de se faire submerger et de disparaitre telle une cité d’Ys.  marée

Une démarche axée sur les résultats et non sur les formes tout en préservant l’humain et la nature.

C’est ce qui se passe dans ce nouvel écosystème en pleine croissance capable bientôt (parfois même déjà capable) de rivaliser avec l’ancien fonctionnement. Surtout ne taxez pas ces nouveaux explorateurs et navigateurs du développement durable d’utopistes, ils vous diront qu’ils le sont car l’utopie n’est pas l’irréalisable mais l’irréalisé. A l’image des résultats obtenus par MakeSense en seulement 3 ans c’est le pragmatisme de l’entreprise sociale qui sert de fil rouge. Cela fonctionne tellement bien que, pareil à un nouvel organisme performant dans un écosystème, ils essaiment leur réussite insolente et produisent de nouvelles entités toujours plus innovantes: c’est le cas de Future of Waste (l’avenir des déchets) qui se tient  en « lance roquette » des innovations de l’économie circulaire.
Nous pourrions également mettre en valeur Le DARWIN Eco-Système aux impacts multi-dimensionnels situé  Bordeaux qui devrait inspirer nombres d’esprits avisés.

Maintenant il ne tient qu’à vous de vous interroger sur la manière dont vous souhaiter traverser les courants du développement durable et procurer à vos activités un avantage stratégique concret tout en étant sincèrement et réellement ancré dans la préservation de notre planète bleue.
Pour notre part dans ces méandres, nous suivons régulièrement une pensée de Boris Cyrulnik pour nous éviter de sombre dans le cynisme:

 » La pensée facile consiste à choisir son camps, accumuler les savoirs et ignorer l’autre coté. Il s’ensuit une boiterie logique qui donne une image hémiplégique »

Retrouvez Efficience C&C sur notre site Internet

Conseil et assistance aux entreprises, aux collectivités et aux organisations, conception de stratégies d’innovations durables. Nos solutions de d’audit/diagnostic, de scenario et de modélisation transforment pour nos clients, leurs stratégies de développement. Les solutions collaboratives d’ Efficience C&C permettent de promouvoir l’innovation sociale, environnementale et économique et offrent de nouvelles opportunités  d’améliorer la performance des modèles économiques et productifs.

Site internet